Cardio Training • Test de Ruffier

Examen du baccalaureat 2013. Epreuve de philosophie au Lycee Pasteur

Le test de Ruffier permet de mesurer l’adaptation à l’effort d’une personne.

Il présente l’avantage d’une mise en place simple — une montre / chronomètre — et d’une réalisation facile, tout en donnant un indice fiable et précis. C’est un véritable bilan de base de votre forme physique. En répétant ce test sur une période donnée — toujours dans les mêmes conditions —, vous obtiendrez une vision globale de l’évolution de votre forme en fonction de votre entraînement, de vos objectifs.

Il s’agit de mesurer la fréquence cardiaque à trois moments importants de l’adaptation du cœur, au repos, immédiatement après l’exercice , après une minute de repos suivant l’exercice.

Méthodologie du test

  • Fréquence cardiaque de repos Fc0

Au repos, de préférence allongé, prendre sa fréquence cardiaque selon ses habitudes (pouls radial, pouls carotidien).

  • Fréquence cardiaque à l’effort Fc1

Effectuer 30 flexions des jambes en 45 secondes. Maintenir un rythme régulier. Attention ! une fréquence trop rapide ou trop lente modifiera la valeur du test. Par ailleurs, les pieds doivent être écartés l’un de l’autre d’environ 20 centimètres, les fesses touchent les talons en fin de flexion. Le buste doit rester droit, et les jambes sont de nouveau tendues en fin de remontée. Après la série des 30 flexions, on mesure immédiatement la fréquence cardiaque Fc1.

  • Fréquence cardiaque de repos après effort Fc2

Une minute après la fin de l’exercice, alors que vous vous êtes reposé, assis ou même allongé, prendre de nouveau la mesure de la fréquence cardiaque. Attention à bien respecter les temps.

(Fc0 + Fc1 + Fc2 – 200) / 10= indice Ruffier

  • Indice < 0 = très bonne adaptation à l’effort
  • 0 < indice < 5 = bonne adaptation à l’effort
  • 5 < indice < 10 = adaptation à l’effort moyenne
  • 10 < indice < 15 = adaptation à l’effort insuffisante
  • 15 < indice = mauvaise adaptation à l’effort bilan complémentaire nécessaire

Il existe une autre formule de calcul appelée indice de Ruffier-Dickson. Il n’est pas déterminé que l’un ou l’autre des calculs présente un avantage précis. Toutefois, il faut toujours se référer au même mode de calcul pour effectuer un suivi longitudinal.

Formule de Ruffier-Dickson

[(Fc1 – 70) + 2 x (différence Fc2 – Fc0) ] / 10 = indice de Ruffier-Dickson

  • indice < 0 = excellent
  • 0 à 2 = très bon
  • 2 à 4 = bon
  • 4 à 6 = moyen
  • 6 à 8 = faible
  • 8 à 10 = très faible
  • 10 < indice = mauvaise adaptation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s