Peru – Cuzco (5) environs Salinas, Maras, Moray

C’est une belle petite balade d’une journée à partir d’Urubamba pour remonter sur le plateau et visiter des sites dans un bel environnement. Pas de difficultés particulières.

Marcher une petite heure sur la route allant à Ollanta, un moto taxi met moins de temps. On croise des hôtels assez sympa, quelque fois luxueux, des marchands de céramique, des mecs qui marchent comme toi, la vie quoi.

Arrivé à une allée à gauche bordée par une poignée de majestueux araucarias, c’est là qu’il faut tourner, un bel Hôtel tranquille et une auberge resto fermée hors saison. Un pont suspendu au dessus de l’ Urubamba, un hameau de western mexicain à l’autre rive. On remonte de suite à gauche, la grimpette est toute douce. Végétation semi désertique comme tous les versants Est, on arrive aux Salinas en une demi heure. Tout d’abord on ne dit pas Salineras, mais « Las « Salinas ». C’est bon pour le GdR et cela évite de passer pour une pomme.

Elles commencent à partir à l’abandon, en profiter. Les jeunes ne trouvent plus rentable et trop fatiguant ce job, les vieux, et bien ils meurent les uns après les autres. A chaque saison des pluies, celles qui se sont écroulées ne sont pas remontées. Ainsi va la vie. Faire le plein de fotos c’est maintenant.

On peut marcher facilement sur le muret principal qui les remontent. Venir de bonne heure parce que après quand c’est chargé de touristes on ne peut se croiser dessus, c’est le bordel. Mais c’est à cette heure un peu avancée que l’éclairage est le meilleur puisque le soleil dépasse les 5000m des monts d’en face.

Pour continuer la balade revenir sur ces pas, après la dernière remise-entrepôt monter à gauche, si l’on veut rejoindre Maras, remonter le plateau plein sud, si l’on veut aller à Moray continuer à l’ouest descendre la belle petite vallée verte de cultures, la remonter et rejoindre la piste qui va de Maras à Moray. C’est pas compliqué, il n’y a pas moyen de se perdre. Avec de l’orientation on va où l’on veut.

Début octobre est la saison des labours, cultures de papas et de maïs. Les champs sont irrigués, par immersion avec de belles acequias et maintenant par aspersion avec des tourniquets. Toute l’année le reste en puña est une pâture pour grisettes suisses et mérinos.

A Maras on peut prendre un colectivo qui dépose à l’arrêt de bus sur la route d’Urubamba-Cuzco. On peut y aller à pied, le goudron est sympa et l’on peut croiser de jeunes bergers rentrant les bêtes en fin d’après midi.

L’ensemble de ces petites routes autour de Maras et de Moray à une portée de semelle et c’est l’un des plus beaux de la province .

7 réflexions sur “Peru – Cuzco (5) environs Salinas, Maras, Moray

  1. Bonjour, merci pour l’info. Pour être 100% clair, y a t’il un chemin permettant de passer de moray a salinas, sans devoir passer par maras?

  2. Merci a toi pour le comment. Je ne comprends pas tout a fait ta question, sur la carte tu dois voir le chemin en question ( en rouge)

  3. Bonjour !

    Bien pratique cette carte, merci !! Dis, est ce que tu sais s’il est possible de faire cette rando à cheval depuis Urubamba ? et si oui sais tu où est ce qu’on peut louer des cheveaux ? Je cherche également un hébergement sur Urubamba, si t’as des infos….

    Merci d’avance.

    Carole.

  4. Hola Carole,
    Pour les hotels à Urubamba, il y en a plein le long de la route (coté fleuve surtout) qui va de la gare routière à Ollanta, en particulier le dernier qui parait de standing et très bien situé au bord du fleuve, juste avant de passer le pont suspendu (ils ont un panneau en arc en ciel, alors je ne sais pas si c’est special homo ou special touristes ou les deux, car les offices de tourisme péruviens ont aussi les memes couleurs).
    Question bourrins, j’ai vu plus de mules. Mais je ne crois pas que cela soit trop faisable, demander à l’hotel c’est la solution, ils doivent connaitre normalement. C’est une bonne idée en tout cas.
    Voilà en espérant t’avoir répondu.

  5. Merci pour ta réponse rapide ! Du coup, verra tout ça la bas directement oui, au grès de nos rencontres… Il nous tarde d’y être, et il y a pas mal d’infos sur ton site qui vont ns être bien utile je pense… encore merci

  6. Carole, bonsoir,
    Merci pour le compliment. Pour vous je viens de repprendre l’article sur Urubamba qui était inachevé oublié, je ne retrouve plus mes notes aussi le baratin reste succint, mais il y a l’essentiel. J’en ai profité pour ajouter les fotos qui manquaient.
    Ah oui, il y a aussi qq magasins de céramiques le long de la route, dans le temps (qq années seulement) cela avait été la grosse mode, mais comme ce n’est pas de la came que les touristes peuvent ramenr facilement, cela a sérieusement périclité. il y reste qq1, mais pas de quoi fouetter un chat. Et je ne fouette jamais les chats ni chattes.
    Bon voyage à vous deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s