Perou – Santa Teresa et Hydro-Electrica

Santa Teresa

C’est sympa ici.

On arrive par le sud au petit bourg avec le colectivo qui amène les trekkeurs de Colcabamba et de Totora. Par le Nord on vient de Santa Maria après la descente du bus de Quillabamba. On vient de passer par une route de montagne somptueuse avec des points de vue et des panoramas qui ne le sont pas moins.

La Fête du village est la mi-octobre, les stands sont autour de la place et donnent un bel aperçu de ce qui se produit dans le coin. Actuellement le gros truc c’est la grenadille.


Un hôtel correct et bon prix juste à l’entrée du bled au Nord en venant de Santa Maria. En face de l’hôtel à un bloc, le marché couvert. On y trouve de tout et des fruits magnifiques. Beaucoup de taxis et de colectivos ici. La place centrale plus loin en carré béton, bancs publics pour se réchauffer au soleil des frimas du trek dans la vallée encaissée et pour faire causette.

La sortie pour HydroElectrica par le sud en retraversant tout de suite le petit rio affluent de l’Urubamba. En expreso compter 20 soles, sinon 5 soles, c’est tout près moins de 10 km, le chauffeur attendra l’arrivée du train pour refaire le plein de passager.

Hydro Electrica

C’est une centrale électrique alimentée par deux conduites forcées. L’eau vient d’un captage de l’Urubamba bien en amont, circule au travers d’une galerie dans la montagne puis ressort par ces deux tubes. On est en train de la doubler avec du matos chinois et des turbines hollandaises. Le tout vient par route. C’est pourquoi l’ancienne piste pour venir de Santa Maria est élargie et refaite à coup de TNT et de Caterpilar bloquant parfois pendant plusieurs heures.

La gare est juste en dessous de la Cité Inca. C’est maintenant le terminal du train qui continuait jusqu’à Quillabamba avant une crue dévastatrice en 1998, qui goba aussi des villages comme celui de … (le nom va me revenir). Elle est attenante aux batiments techniques et d’habitation du staff de la centrale. Le train fait la navette de Ollantay, les deux wagons de marchandises se remplissent des ballots et cageots de fruits et légumes qui l’on vendra au marché de abastos à Aguas Calientes.

C’est au guichet situé au milieu du quai qu’il faut acheter son billet si l’on veut prendre ce train. Les guides par erreur indiquent le guichet du marché de Santa Teresa qui est fermé depuis lurette. Cout 18$ et ne payer qu’avec des petites coupures. Les horaires, les voici.

Machu Picchu Hydro Electrica
6.44 7.20
12.35 13.30
13.30 14.22
Hydro Electrica Machu Picchu
7.34 8.35
15.00 15.42
16.35 17.50

De l’autre côté de la voie, une gargote sympa avec terrasse en hauteur et à l’ombre. Tout le long de la voie stands où l’on peut acheter de tout.

En continuant l’on va en deux heures faire la dizaine de kilomètres qui séparent d’ Aguas Calientes.

Juste à la sortie de la première épingle à cheveux, un bon camping permet aux trainards de s’installer. On y arrive directement en coupant avant le premier virage.

Puis le chemin longe la voie tout du long , il est bien entretenu parfois on utilise la voie, il y a deux tunnels mais pas longs et un pont, et au printemps c’est à dire dès octobre il y a des fleurs partout. C’est sublime.

Toute la journée il y a des hordes de jeunes et de hikers qui l’empruntent dans un sens ou dans l’autre.

 

En arrivant au pont de Puente Ruinas du Km 112, aller direct au camping qui est sur cette rive, si tu as tous tes billets prêts ce n’est pas la peine d’aller à Aguas Calientes. Départ de bonne heure le lendemain pour le chemin qui monte à la cité Inca juste de l’autre coté du pont.

La montée sera dure dure, il y en a pour plus d’une heure. Lire l’article conscré à ce sujet et à la mafia du Machu Picchu.

4 réflexions sur “Perou – Santa Teresa et Hydro-Electrica

  1. Vu ce jour de février 2014 sur le Forum du Routard et Posté par « EL NIÑO »

    Le pont Aobamba qui relie Santa-Teresa à la station de train de Hydro-Electrica s’est écroulé rendant cette route alternative indisponible.
    Une cinquantaine de touristes chiliens se sont trouvés piégés.
    Ce pont a été mis en place en février 2013 suite à la destruction du précédent. Si les éelais de changement sont les mêmes que l’an dernier, ce sera 1 mois d’interruption.

    Il est a noter qu’en 2013 les locaux avaient mis en place une tyrolienne au dessus du Rio pour assurer le passage (payant) avec évidemment un minimum de bagages…

    Une expérience en plus……… :=)))

    Attention aux treks du Salcantay et Chokequirao qui doivent être aussi impactés … se renseigner
    ———————————————————————————————————————————-
    A noter aussi qu’à la suite des pluies importantes, la route Santa-Maria/Santa-Teresa est très difficile au trafic routier et pour les colectivos

  2. Première quinzaine de septembre 2014, suite gros problèmes émeutes et contestations par les locaux, route de Quillabamba est bloquée, surtout au niveau de Santa Maria, ainsi que les accès à Santa Teresa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s