le mini tipi Mayake – Mon bon shelter Ultraléger

Définition de mes critères

Je vous préviens je suis un tipeu difficile, donc dans le désordre, pour faire du sur-mesure puisque ce n’est pas maintenant qu’on va trouver cela dans le commerce :

  • tente légère, vers les 500-600g, tente complète, pas un tarp, je déteste dormir sous un tarp.
  • tapis de sol dont les bords remontent, entièrement étanche à l’eau et à tout, à cause des séjours dans zones à orages violents, ou périodes longues de neblina, je déteste avoir le cul dans l’eau et les fringues mouillées.
  • façade en moustiquaire noseeum, à cause zones de moustiques surtout le tigré toute la journée et les saloperies minuscules en particulier prés des cours d’eau, je déteste me faire réveiller la nuit par des fourmis ou de moustiques sur la gueule.
  • hauteur suffisante pour s’asseoir ou s’enfiler dans le duvet (au sens premier du terme, je voyage souvent seul) sans toucher partout, je déteste devoir me plier en quatre.
  • surface au sol suffisante pour loger grolles et sac à dos á cause des fauches possibles de ce qui est sous l’abside de l’auvent, je déteste me faire piquer mon matos ou marcher pied nu.
  • longueur très courte, haubans compris pour pourvoir se loger sur des surfaces planes très petites, je déteste devoir faire des détours pour rien ou être obligé de dormir au milieu d’un camping de ronfleurs.
  • hauteur de porte suffisante et en frontal, je déteste devoir me tortiller comme un ver pour entrer et pour sortir d’une tente surtout le nuit avec une envie pressante.
  • facile et rapide à monter, j’ai passé l’age d’être patient aux jeux gordiens ou de Meccano.
  • pouvant être montée même si le sol est en béton, souvent plus que parfois il arrive que l’on ne peut rien planter, je déteste tordre mes piquets ou me tordre les pieds en essayant de les clouer.

Ainsi donc ma tente idéale répondant à tous ces critères c’est une forme de tipi pour être haute, mini pour être courte, avec ouverture frontale sous auvent, pourvu d’un bath-tub avec des bords assez hauts pour ne pas toucher la toile, le tout en Cuben et en moustiquaire fine. Tu fais Google avec ça, t’as rien qui sort. Donc je me la fais la tente sans A. Ce sera le mini tipi Mayake.

Quid du mini tipi Mayake

Il est inspirée de la tente Hexamid Solo de ZPacks. Cette tente en reprend les formes et les principes.

Elle est plus courte, 2,30m au lieu de 2,75m. N’étant pas multimètre de taille, cela me permet d’avoir une tente plus facilement installable et d’utiliser des surfaces plates très petites.

Le tapis de sol est de type Bath floor avec des bords verticaux de 10cm, il est collé directement au toit. Cela permet une totale étanchéité, et un montage trés rapide puisque selon la méthode employée aussi par Zpacks, Gossamer, LightHeart, on pique d’abord ces cotés latéraux, on monte le toit avec le baton de marche, puis on retend le tout apres avoir piqué les autres cotés.

Seule la façade est entièrement en mesh. Une aération faitière est nécessaire.

Le tapis de sol de la façade remonte donc de 10cm, ce qui est plus que le tapis bathtub de ZPacks. Le tout fait baignoire car dans le pays où je suis les orages d’été sont parfois extrêmement violents, et en mi-saison l’on peut être surpris par ce qui est appelé la « gota fria » qui est une bruine qui dure des jours et des jours.

Ce que ZPacks appele le bec et qu’il vend en option, je le transforme en une sorte de porte de 80cm de hauteur fermable par zipper étanche. Cela forme un auvent étanche. Ou bien, avec l’un des cotés ouverts, c’est un parfait abri vent. Ce qui manque sur le modèle original.

Je choisis un mesh noseeum en polyester jaune de chez ExtremTextil, le Cuben pour le toit sera du 0,74 vert. Le cuben du tapis de sol est du 1,00 noir acheté chez Zpacks, le cuben Tape de 20 sera chez ExtremTextil.

Les attaches-renforts-contrepièces seront tous en Cuben et Les haubants sont dans la paracorde fine qui ne s’emmele pas vendue (2mm en 10m) par D4 avec des mini sandows toujours de chez eux. Je n’aime pas trop les bidules durs ou métalliques qui frottent sur les toiles et les usent.

Je confectionnerai pour le toit un mat en fibre de carbone de 1,25m en 3 parties. Les tubes de 8mm sont en vente chez D4 au rayon cerf volant, et pas chers. Sinon utilisation d’un bâton de marche.

La partie du travail la plus difficile sera le métrage et le traçage des découpes. Chaque panneau de l’hexagone de la tente fait l’objet d’une découpe et d’un collage au Cuben tape sans aucune couture.

CONCLUSIONS

Tente shelter sur mesure, beaucoup de brain storming, beaucoup d’huile d’articulation pour les petits doigts, beaucoup de temps et de crises de gueule à passer, une économie substancielle surtout si les achats sont US. Cela vaut le coût et le coup.


On va commencer par coller l’auvent, cela permettra de se faire la main. Les premières inévitables imperfections et petites erreurs ne sont pas graves puisque tout cela reste en dehors de la tente.

Puis on façonnera la façade en moustiquaire. On procèdera au collage de la tente par moitié. Ensuite on collera ces deux moitiés pour former le toit de la tente.

On préparera le bathfloor en relevant- ajustant-pliant-puis collant ses 5 encoignures. Ce bathfloor une fois formé on collera le bas de la façade en moustiquaire, puis les lés du bas de la tente que l’on a assemblée précédemment en commençant par les côtés les plus courts et en finissant par le grand angle de derrière. On finira de coller la moustiquaire sur le toit coté extérieur.

Ce n’est qu’alors l’on posera et collera l’auvent sur cet ensemble en recouvrant les collages de la façade en moustiquaire pour bien renforcer le tout..

Puis l’on procédera au collage des renforts et de tous les points de haubanage. On fignolera par l’aération et la pose du haubanage.

Enfin l’on va monter la tente bien la tendre comme il faut en réglant ce dernier et ne garder aucun pli si cela est possible. On va la laisser bien tendue un minimum de 48 heures afin que tout se mette bien en forme et que les adhésifs et collages sèchent et polymérisent bien comme il faut.

Donc je répète, en gros on va :

1. Découper monter le Tapis de Sol (TdS),

2. Découper, coller, coudre la façade en moustiquaire,

3. Coller la moustiquaire au TdS,

4. Découper, monter coller le toit de tente,

5. Coller le toit de tente au TdS,

6. Coller la façade moustiquaire sur le toit de tente,

7. Coller chaque moitié de l’auvent sur la tente,

8. Fermer l’auvent en collant ses deux moitiés par le lé de 80cm,

9. Découper préparer et coller les renforts et les contre pièces,

10. Découper préparer et coller les points d’encrage du haubanage,

11. Découper et coller l’aération,

12. Etc.

6 réflexions sur “le mini tipi Mayake – Mon bon shelter Ultraléger

  1. Bonjour Mayake, merci pour le partage et ton retour d’expérience.

    A propos de retouir d’expérience, as-tu eu l’occasion de tester ton bébé? Quels sont tes retours? Habitatilité, facilité, condensation,…

    Merci d’avance, V

  2. Bonjour V.
    Merci pour le commentaire
    Oui je l’ai utilisée pas mal depuis cette fin de printemps. Oh pas tous les jours bien sûr, j’habite aussi dans une maison où j’aime bien pouvoir dormir avec ma femme, car la tente c’est une monoplace.

    S’il y a un peu de brise, l’auvent ouvert en eutier, pour ainsi dire pas du tout de condensation, c’est pour cela que j’ai fait une grande aération au sommet, non prévue initialement. Par contre en temps de pluie avec en plus l’auvent fermé bien évidemment cela condense pas mal. C’est surtout pour cela que j’ai fait des bords de 10cm au tapis de sol et un toit haut de presque 130cm pour ne pas avoir à toucher la toile.

    Cela donne aussi une très grande habitabilité intérieure, vraiment c’est impressionnant. On ne le devine pas qusnd on ne voit la tente que de l’extérieur, elle parait toute petite. Mais comme je suis plutot format grobit 170-75kg, c’est à relativiser.

    Montage extremement rapide, moins de 2 minutes à la sortie du SAD, pas de réglage de hauban ni rien, idem pour le repliage. C’est pratique quand il commence à pleuvoir ou que c’est la nuit.

    Question durabilité, pour l’instant aucun probleme, je n’ai pas pris le cuben le plus léger, tous les collages sont avec du Tape de 20, il y a des renforts ou des contrepièces un peu partout et je soigne beaucoup mes affaires. c’est du produit cher et assez délicat à fabriquer donc j’ai pris ces précautions.

    La moustiquaire sur toute la facade frontale laisse passer l’aération qu’il faut, et arrête toutes les bestioles, je redoute surtout les nouveaux très petits moustiques-mouches qu’il y a en Espagne et en pays tropical (Perou par exemple) et les fourmis qu’il a y un peu partout.

    Cela n’a vraiment rien a voir avec une tente classique, C’est Top

  3. Thanks for the report it was neat to see. I was curious about cuben tech or other similar material.

  4. bonjour j’aimerais debuter et ta tente me parait sympas et avec ton experience j’aimerais savoir est qu’elle resite au vent violent et a la neige et est ce qu’onpeut la fermer comme un tipi et faire une ouverture pour adapter un feux en cas de grand froid neige merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s