le mini tipi Mayake – TERMINE intérieur et extérieur

Intérieur assez vaste

C’est presque un bi-place si on se serre en quinconce. Pas d’impression d’étouffement grâce à la ventilation même l’abside fermée. Grande impression de volume.     

Extérieur compact

Seul petit défaut, à cause des mini sandows et du haubanage pré-réglé, il reste des plis. Mais je ne vais pas dans les concours de beauté. Une surface de 2 mètres suffit pour poser la tente, une croisée de chemin par exemple. La couleur est top et pas voyante. Une couverture de survie légère de 2m est collée dessous le tapis de sol avec du scotch large, elle reste à demeure même lors du pliage. Impeccable comme isolant et protection du Cuben, meilleur que le Polycree qui se fend assez rapidement. Poids total sans les 6 piquets ni le sac, mais sans rien rajouter d’autre ===> 600 grammes. Ajouter 60 grammes pour les piquets courts en aciers et 15 grammes pour le sac en micro mesh rigide noir.   

6 réflexions sur “le mini tipi Mayake – TERMINE intérieur et extérieur

  1. Bonjour,
    J’ai le même projet (pas du tout finalisé pour ma part) que toi concernant la fabrication d’un abri en cuben, j’aimerais copier l’abri que tu as fait (en fait, je suis tombé sur ton blog en cherchant les plans de Zpack). Serait-il possible que tu m’envois les plans, patrons de l’abri que tu as construit ?

    Merci et bonne rando

  2. Bonsoir TUTI, vraiment content de ton intérêt pour le mini tipi. Les plans tu dois les trouver sur un des articles qui traite du sujet, tu choisi le tag TENTE. Quant aux patrons, à mon avis ce n’est pas possible d’utiliser cette technique. C’est mieux de tracet directement sur le Cuben bien tendu. c’est beaucoup plus juste. Et comme il est inextensible on arrive facilement au mm en précision. Et ça c’est indispensable pour avoir un collage parfait des pièces ensemble.

    Je te recommande de bien lire la prose qui je l’avoue n’est pas aisée, mais précise. En temps de réalisation compter deux WE. C’est bien plus rapide que la couture. Mais on n’a pas le droit à l’erreur au collage. donc il faut être mthodique. Le mieux est de commencer par faire une maquette au 1/10 par exemple ou moins. Il faut qu’elle soit assez grande pour bien se rendre compte.

    Le seul gros point difficile est la couture puis la pose de la moustiquaire. Mais cette facade, comme elle est concue, c’est du grand art.

    Je reste à dispo pour autres questions. Bye

  3. Oui, je viens de voir les plans. Je vais suivre les conseils que tu donnes. Vraiment très belle réalisation, j’ai cru comprendre que tu l’avais renforcé à certains endroits mais je ne comprends pas à quels niveaux tu l’as renforcé (renforts là ou prends appui le mat, mais c’est tous où y a-t-il d autres endroits qui sont renforcés) ?
    Et au niveau de la durabilité, comment se comporte le cuben dans le temps ?
    Au niveau de la jonction sol en cuben/moustiquaire, tu les as cousu ensemble puis un coup de cuben tape pour renforcer la couture, ou c’est juste cousu, ou alors juste avec du tape ?

    Désolé d’avoir autant de questions, mais le tipi que tu as réalisé est exactement ce que je cherche à faire.
    Ciao

  4. Hola Amigo, merci de ton intérêt, désolé de ne répondre que maintenant, mais je ne suis qu’un pauvre Hobo vivant totalement OffGrid.

    Oui, je viens de voir les plans. Je vais suivre les conseils que tu donnes.
    Les explications, c’est du concis sans floritures alors il faut les suivre plus que dans la mesure du possible. Le mieux est de se faire aider (par une personne calme). De travailler sur un grand plan de travail à hauteur normale (80cm) au lieu de tout faire par terre comme une bête et au milieu de la poussière (le cuben est hachement electro-statique.

    Vraiment très belle réalisation.
    Oui oui je sais, ;-))) mais pas beaucoup s’en rendent compte. C’est un truc super. Merci

    J’ai cru comprendre que tu l’avais renforcé à certains endroits mais je ne comprends pas à quels niveaux tu l’as renforcé (renforts là ou prends appui le mat, mais c’est tout où y a-t-il d autres endroits qui sont renforcés) ?
    Les renforts sont où comme tu dis, mais aussi en contrefort des collages (comprendre par en dessous ou de l’autre coté), des points de tension. CAD aux coins, jontion de l’abside, jonction TdeS. C’est pour éviter un éventuel arrachage. Le tape de 3M ne semble pas pouvoir se décoller, mais la première pellicule du Cuben peut être.

    Et au niveau de la durabilité, comment se comporte le cuben dans le temps ?
    C’est un matériau utilisé pour faire de spis et de focs léger. Je ne connais pas d’environnement plus agressif que le milieu marin. Et avoir consulté qq forums de hauturiers, je n’ai pas encore vu de Tabarly s’en plaindre.

    Mon Mini Tipi, cela va faire deux ans, mais il est vrai qu’il est loin de sortir tous les jours, et pour l’instant RAS. De toute façon quand je monte, y a déjà presque plus de soleil et quand je démonte, il a pas encore eu le temps de monter, et je ne fais pas de haute montagne. Par contre tu peux toujours poser la question sur un forum RL ( mais il y aura des cons pour te dire que C merdique, et c’est pas ce qui manque sur ces forums).

    Au niveau de la jonction sol en cuben/moustiquaire, tu les as cousu ensemble puis un coup de cuben tape pour renforcer la couture, ou c’est juste cousu, ou alors juste avec du tape ?
    Tu veux peut être dire jonction moustiquaire et l’abri ? Tu as vu que le mesh fin est cousu (opération délicate parce que le cuben est inextensible, mais le mesh, diablement si, je regrette de n’avoir pris du mesh noir rigide de chez « Extrem-Textil » au lieu du mou) sur des bandes de cuben qui font le tour du triangle. Ce sont ces bandes qui sont collées avec le tape. (bien faire une simulation avant de passer au définitif, pour s’assurer que les dimensions sont OK).

    1 – Sur la partie tente les deux cotés isocèles (du triangle de la moustiquaire) ne sont collés qu’avec du tape de 1cm. Par la suite quand on va coller l’abside on va utiliser du tape de 2cm. Si bien que le bord de l’abside va totalement recouvrir et mÊme dépasser de 1 cm ce collage.

    Et c’est par en dessous de la jonction abside-moustiquaire, et à l’intérieur à la jonction tente-moustiquaire, tous les 30 cm et aux extrémités, que j’ai contre collé des renforts pour éviter un (très) improbable décollement. Cela parait compliqué mais une fois sur place et la bE`te en main on comprende de suite ce qu’il faut faire.

    2 – Sur la partie TdeS , la base du triangle qui est collée avec du tape de 2cm. Idem contreforts à l’intérieur, tous les 50cm environ.

    3 – Il n’y a aucun point de couture sur le cuben.

    4 – Aux points d’attache des haubans tu peux coller des pièces avec du mastic Sikaflex en polyuréthane si tu crains un peu l’adhérence du tape. C’est inarrachable comme truc, c’est un peu chiant à utiliser (durcissement 24h et cela en attendant on se dégeulasse partout), mais c’est un produit magique. Personnellement je n’en ai pas mis.

    Désolé d’avoir autant de questions, mais le tipi que tu as réalisé est exactement ce que je cherche à faire.

    Non Non, cela ma fait tellement plaisir d’en voir encore un autre qui est intéressé. C’est qqch que j’ai fait pour moi parce que rien sur le marché ne répondait à mes critères qui sont plus ceux du routard ou du hiker que du fréDilleur sur les trails.
    Mes 3 critères principaux ont été :

    • abri totalement étanche eau-noseeum,
    • montage ultrarapide sur la plus petite place possible éventuellement sans avoir à planter des piquets,
    • grand espace intérieur et grande porte entrée pour ne pas avoir à se tortiller (j’ai plus l’age, et pour garder ses affaires et grolles à l’écart des fauches nocturnes

    Voilà, je ne sais pas si ce sont aussi les tiens, mais cela m’étonnerait qu’un hiker en ait d’autres

    Il y a une question que tu n’as pas posée. La ventilation. Il faut absolument en faire une sur la face sous le vent (opposée à la moitié de l’abside détachable et non devant l’entrée). Ainsi abside toute ouverte et ventilation géante béante, très peu de condensation pour peu qu’il y ait un toutipeu de brise. J’ai mis un bout de paracorde comme tendeur à icelle afin qu’elle bée bien.

    Ne pas se précipiter, vérifier avant chaque opération de traçage- coupure-collage, travailler les mains propres et non grasses (sinon détacher alcool).

    Ciao
    Moi aussi. Bon courage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s