Cap Vert – Les Vents

storm

Alizé

Le premier flux est représenté par l’alizé maritime issu de l’anticyclone des Açores, de direction nord à nord-est. L’alizé maritime est constamment humide, frais voire froid en hiver, et marqué par une faible amplitude thermique diurne. Son domaine est une frange côtière qui s’amenuise au sud avec la remontée de la mousson, mais qui se maintient pendant presque toute l’année au nord du Cap-Vert.

Harmattan

Il affecte le golfe de Guinée en hiver, entre la fin novembre et le milieu du mois de mars. L’harmattan, de direction Est dominante, branche finissante de l’alizé continental sahélien, est caractérisé par une grande sécheresse liée à son long parcours continental, et par des amplitudes thermiques très accusées ; frais ou froid la nuit, il est chaud à torride le jour.

Il transporte souvent en suspension de fines particules de sable et des poussières qui constituent la “brume sèche ». Chargé de poussières et de sables (fines particules de 0,05 à 1 micromètre), il peut obscurcir l’atmosphère durant plusieurs jours et favoriser les épidémies de méningite dans les pays sahéliens, notamment au Burkina Faso et au Mali, la fragilisation des muqueuses par les particules en suspension et/ou par leur dessèchement facilitant le passage du méningocoque dans le sang.

Il repousse le front intertropical (FIT) au-dessus du golfe de Guinée et empêche ou diminue grandement les précipitations pluvieuses sur l’ensemble de la région.

Mais l’Harmattan provoque également des perturbations en mer, les autorités ont formellement interdit aux embarcations non équipées de radar de quitter les ports.

L’archipel peut connaître ces épisodes venteux une à deux fois par an, de décembre à avril. Ils durent généralement trois à quatre jours. Dix jours seulement après sa première apparition de l’année 2013, l’Harmattan souffle à nouveau sur le Cap-Vert et couvre l’archipel d’un manteau de poussière. Pour celle et ceux qui voyagent dans les îles ou qui s’apprêtent à s’y rendre, il faut prévoir ces jours-ci quelques perturbations dans les liaisons aériennes. En cas de retard ou d’annulation des vols inter-îles, restez zen, armez-vous de patience, puisque de toutes façons il n’y a rien d’autre à faire …

Mousson

Le troisième flux, la mousson, provient de l’alizé issu de l’anticyclone de Sainte-Hélène dans l’Atlantique Sud. Elle bénéficie d’un très long trajet maritime qui la rend particulièrement humide. Elle pénètre dans le pays en période estivale – surtout Aout Septembre – selon une direction SE-NO et elle s’assèche relativement vite dans sa pénétration vers l’intérieur. Elle est marquée par une faible amplitude thermique, mais avec des températures généralement plus élevées que celles de l’alizé maritime. Elle affecte surtout le Sénégal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s