Peru – Ascension du Volcan Ubinas (5350m)

Ce volcan possède plusieurs avantages. Il est en proximité d’Arequipa. Il est dans le parc national de Salinas qui est une très belle lagune ou un « salar » selon la saison . Il est peu fréquenté. Il est peu élevé. Il est facile à gravir. Tout cela fait qu’il est une très bonne mise en jambe en début de voyage.

Si l’on veut s’acclimater à l’altitude hors du bruit et de la populace d’Arequipa on peut très bien séjourner quelques jours dans la zone, par exemple « Moche de Moquegua » (ou bien Ubinas), il y a des tiendas et des possibilités d’hébergement C’est même le meilleur plan si le projet est de se faire plusieurs 5-6000 dans le coin comme le Simbral.

Peru Volcan Ubinas in Arequipa carte


L’Ubinas fait partie de la chaîne des volcans au Nord Est d’Arequipa, dont le Misti, le Pichu-Pichu etc. C’est à quelques heures seulement. Sa caldeira est très vaste. Il est encore actif, ses éruptions sont cependant bien espacées, la dernière datait des années 50. Maintenant depuis septembre il pête tout feu tout flamme. Dès que le zozo sera assagit, quelle belle balade en perspective. Voilà comment on pouvait faire avant qu’il ne fracasse.

¡ Ça sent le soufre cette affaire là !

Randonnée

En principe 2 jours, mais c’est très possible en une seule journée si l’on est motorisé. Dénivelé de 1200m).

Montée courte mais raide, être entraîné s’est quand même mieux. Comme on est juste à la limite des neiges, hors dehors de la période des pluies il n’y en a en principe pas.

Si l’on vient par bus, demander à l’assistant du chauffeur le bon moment pour descendre. C’est après le col, en redescendant vers le llanos de la laguna, vers 4400m il y a un embranchement avec une piste qui file au nord juste au pied du volcan.

Le bus d’Arequipa à Ubinas part de Miraflores (C/Sepulveda, 151) à 7 heures pour une dizaine de soles. Estimer 5 heures de trajet. Ainsi donc, arrivée vers les midi, il restera tout l’après-midi pour faire sa montée et sa popote et son campement.

J1· Piste d’Ubinas 4400m à un Campement 4700-5000m (2-3h)

Se faire droper soit sur la route d’Ubinas, soit sur la piste carrossable qui part au Nord juste avant le volcan. Les plus fainéants ou ceux qui sont en tout terrain peuvent aller jusqu’à mi hauteur en prenant la mauvaise piste qui monte aux 4500m, point d’arrêt habituel des touristes avec TO.

Si l’on s’est fait dropper par le colectivo au niveau de la route, monter NE en direction du volcan. Il n’y a pas de ravines profondes ni de végétation qui empêchent le cheminement. Alors soit prendre un éperon ou un vallon pour entamer son ascension. Selon le temps on montera plus ou moins avant de faire le campement. Le tout est de remonter toujours NE pour rejoindre le sentier normal. Une tente n’est pas nécessaire puisqu’il est mieux de bivouaquer.

J2 · du Campement à la Caldeira 5350m (2-3h)

Lever le campement, à la pointe du jour, ne rien laisser pour ne pas avoir à y revenir. Le but du jeu est de rejoindre le plus rapidement possible le sentier normal. Il n’est pas trop marqué, seuls quelques cairns ci ou là le déterminent, avoir de bons yeux et les lunettes propres. Puis le sentier devient assez nettement balisé par des marques de peinture. D’une manière général il est axés Ouest-Est, dont en allant Nord ou NE à flanc de volcan on ne peut le manquer.

Il y a plusieurs sentiers vers 5200m, prendre le plus marqué. Les derniers 100m sont assez durs. Le bord de la caldeira est vers les 5500m. En faisant le tour par le sud on trouve le sentier qui y descend, marquage par des cairns. C’est encore plus raide cette descente dans des pierriers instables. Compter une paire d’heure.

Pour remonter aux lèvres de la caldeira, on peut reprendre le même chemin, ou alors monter au début par la couche de cendre jaune plus au nord et puis repiquer à gauche pour le sentier « regular ».

Retour

L’intérêt de se lever très-très tôt, en plus d’avoir la fraîcheur et la meilleure lumière du matin, c’est d’être à temps au bord de la route pour pouvoir choper le bus d’Arequipa. En principe il passe vers 10 heures, autant dire qu’il reste peu de temps pour glander dans la caldeira. Si bien que le bon plan c’est la veille de monter le plus haut possible pour établir son campement le plus haut possible, et d’avoir le moins de temps possible perdu en montée et d’avoir le plus de temps possible à perdre à « glandouler » la haut.

En principe du haut de là-haut au bas de là-bas, pas plus de 2 heures par le même chemin. Sinon, il ne plus qu’à se faire les petits cratères au sud de la caldeira qui sont plus haut en attendant le bus du lendemain.

Ubinas_Volcano,_Peru


http://en.wikipedia.org/wiki/Ubinas

19 September 2013
A month-long state of emergency has been declared in Peru due to the recent activity of the Ubinas Volcano. Nine explosions have been reported since the start of September, and a noticeable increase in activity has been recorded.
The volcano, Peru’s most active, began spewing ash on 01 September, and a series of phreatic explosions occurred up to the 5th. While there was no further eruption after that time the Geophysics Institute of Peru has been recording increased seismic activity from 18 September, which may indicate the movement of magma under the volcano.
Due to the threat posed by a potential eruption the village of Querapi will be permanently relocated. The small settlement is located close to the volcano, and there are concerns over the long-term effects of ash on the health of their people.
Eight districts in the Moquegua region could be under threat from an eruption; Ubinas, Matalaque, Chojata, Omate, Coalaque, Ichuna, Lloque and Yunga. The nearby district of San Juan de Tarucani in Arequipa may also be affected.
An estimated 2951 people are affected by the volcanic activity, and the Ubinas Volcano is continuing to be monitored during the emergency.

2 réflexions sur “Peru – Ascension du Volcan Ubinas (5350m)

  1. Government Declares State of Emergency in Nine Districts Affected by Ubinas Volcano

    September 13, 2013

    logo-peruvian times

    Peru’s government declared Thursday a state of emergency in nine districts in southern Peru affected by recent activity by the Ubinas volcano, daily Peru.21 reported.

    The nine districts include Ubinas, Matalaque, Chojata, Omate, Coalaque, Ichuna, Lloque and Yunga in the Moquegua region, and the San Juan de Tarucani district in Arequipa region.

    According to the Civil Defense Institute, Indeci, during the 60-day state of emergency, the regional and local governments should carry out “immediate, exceptional measures” to ensure the safety of the local population. The population in the village of Querapi, closest to the Ubinas volcano, is to be moved over the next several months.

    A yellow alert was declared earlier this month after the volcano started to spew ash. Although it has been active for some time, the previous eruption of ash occurred in 2009. According to vulcanologists monitoring the volcano, the real danger is from ash, which affects animals and people since it permeates the pasturelands and water. The lava from this type of volcano is viscous and moves very slowly, cooling and hardening quickly.


    View of Peruvian volcano Ubinas from the town of Querapi in the Moquegua, some 550 miles (885 km) so..

    Ubinas_ash_map 2

    Ubinas_ash_map

    Ubinas_ash_cloud_-_ISS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s