Camino Primitivo en 6 jours (1)

Camino Primitivo Mayake 04 concha ceramIl part d’Oviedo jusqu’à Lugo où il rejoint le Camino Frances, C’est peut être le chemin de Compostelle le plus court, 200 ou 220km selon la variante, c’est l’un des plus beaux avec le chemin côtier, mais incontestablement c’est le plus dur.

Enfin, quand je dis dur, c’est quand même tout relatif, c’est le chemin avec le plus de dénivelés, mais ce n’est pas un parcours d’ultra-trail, loin de là.

En Général

Il est officiellement de 9 étapes de 20 ou 30km. Il y a des Auberges et/ou un Gîte Municipal à chacune d’elles, mais les places ne sont pas très nombreuses en regard des chemineaux qui arrivent,

Si bien qu’en période d’affluence comme l’été ou les vacances scolaires, c’est une véritable course qui se pratique entre eux, et comme les étapes sont relativement courtes, c’est à qui arrive à midi pour se bloquer un lit, puis à se glander tout le reste de l’après midi. Quel beau programme de voir tous ces pèlerins jacqueter en groupe restreint et égoïste devant leur roteuse pour écouler le temps. Foin de ce comportement vérifié tout au long du chemin. C’est le gros défaut de ce camino. J’ai rencontré plusieurs couples qui en avait plus que marre et qui même abandonnaient, malgré avoir démarré de France.

Personnellement je suis parti d’une autre démarche, non pas que je connaissais ce qu’il s’y passe, mais que je cherche à être autonome aussi bien pour des raisons d’économie que de goût pour mes coreligionnaires. Ainsi je suis parti avec mes 2 sacs, celui de dos et le ventral. Je suis parti avec mon nouveau système de couchage (bivisac Mayake+matelas+Couette Mayake =1330g), pour être léger et le tester. Cela m’a permis du fait des étapes courtes de les doubler, au bout de 2 jours je suis passé à 40km puis à 50km. Au lieu de 9 jours, j’ai marché 6 jours, dont il faut compter ½ journée après midi au départ et ½ journée le matin pour l’arrivée.

L’ Approche

Aéroport de Santander. Le seul hormis Santiago qui est desservi par RyanAir dans le Nord. Il faut donc prendre un bus pour joindre Oviedo. Une navette tout de suite à la sortie à droite part toutes les ¼ heure pour le centre et arrête à la gare train-gare bus au centre en 30 minute pour 2,5€, c’est un bus vert ALSA qui est vite rempli, faut donc faire fissa pour décaniller de l’avion.

En haut des escaliers dans la gare routière il y les guichets manuels ou automatiques pour acheter son billet ALSA pour Oviedo, Prendre les automatiques, c’est plus rapide et c’est très clair, on peut choisir son siège. Pour moi le premier bus était à 9h50, un direct confortable avec service à bord, mais plus cher que le tortillard. On peut acheter par avance sur site internet si l’on veut le suivant à 11h15 qui est toujours plein et qui se traîne partout. Autour de la place de la gare routière il y a quelques snacks d’ouvert pour attendre.

Oviedo. On peut partir directement à droite pour rejoindre le chemin balisé par les coquilles en bronze au sol. Sinon droit devant pour descendre à la grande avenue commerçante (C/General Elorza), là on trouve à gauche un Mercadona qui a de tout pour faire son plein, Sinon presqu’en face il y a une galerie commerciale sur 2 niveaux avec tout plein de magasins pour le shopping. En sortie d’Ovideo, le long de la voie ferrée dans une nouvelle urbanisation d’immeuble il y a un LIDL pour ce qui a pu être oublié.

Première Etape

La sortie d’Oviedo n’est pas évidente, il ne faut surtout pas louper une des coquilles scellées au sol à chaque carrefour, une à l’endroit où l’on traverse, une sur l’autre trottoir en face, si on loupe une on est mort à moins d’avoir un GPS.

Arriver à la passerelle piétonne qui enjambe les rails, on peut se dire que l’on est presque sorti de la ville. On prend le sentier à gauche qui suit la voie ferrée, il y a des travaux qui empêchent le chemin normal, c’est d’autant mieux que l’on arrive à une petite zone commerciale où il y a un Lidl. Après le Lidl prendre à droite pour traverser une zone d’immeubles récents, puis une aire récréative, on a rejoint le bon tracé.

Le tracé va être en goudron dans sa très grande majorité jusqu’à San Juan de Villapanada. C’est une grosse galère dont on pourrait bien se passer, car aucun intérêt cette trentaine de km. Solution à la gare des Bus en prendre un qui va à Grado.

Personnellement j’ai dormi juste à gauche à l’embranchement pour la 2eme étape, avant San Juan, c’est tranquille, il y a des porches aux maisons abandonnées, on domine l’autoroute (un peu de bruit) mais on a les feux du crépuscule sur toute la vallée et la plaine côtière, et pour pisser on a de la place et personne pour regarder .

Une réflexion sur “Camino Primitivo en 6 jours (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s